Comment choisir son psy à Lyon ?

24 Sep 2018 10:41
Tags

Back to list of posts

C’est décidé, lyon ! Oui, mais lequel ? Comment le trouver ? Comment être sûr de ne pas tomber sur un charlatan ? Nous avons posé la question à nos lecteurs qui, en ce domaine, ont une expérience à faire partager. Avec les commentaires de la psychiatre Sylvie Angel, auteure de Comment bien choisir son psy.

Où trouver son psy ?

« Pour mon premier psy, j’ai ouvert les Pages jaunes, raconte Nicole. Psychanalystes, psychiatres, psychologues : comme je ne connaissais pas leur spécificité, j’ai procédé par élimination. Un psychanalyste ? Je ne voulais pas en prendre pour dix ans. Un psychiatre ? Je n’étais pas folle, je voulais juste comprendre ce qui m’arrivait. J’ai choisi une psychologue. J’avais pris pour seul critère le fait qu’elle exerce dans mon quartier. Le premier contact a été très mauvais. Manifestement, elle avait des problèmes personnels à régler. psychologue lyon 6eme n’y suis pas retournée. Et j’ai mis des mois avant d’en consulter un autre. »

L’avis de Sylvie Angel : « Pour trouver un psy, il est important de commencer par demander conseil. D’abord pour démêler, dans le foisonnement des thérapies, le type de cure adapté à votre problématique. Ensuite pour trouver le psy qui, par son expérience et sa personnalité, vous correspondra le mieux en fonction de vos difficultés et de vos attentes. Evitez l’anonymat des Pages jaunes. Vous pouvez, par exemple, vous adresser à votre généraliste qui vous connaît bien et qui a l’habitude d’adresser ses patients à des psys. Il saura vous en recommander un. »

Pour vous aider à bien choisir le professionnel qui vous accompagnera dans cette aventure très personnelle, Psychologies a mis au point l'annuaire MonPsy, qui recense des psys (psychologues, psychothérapeutes, psychopraticiens…) reconnus par les principales organisations représentatives de la profession et/ou diplômés d'Etat.

9046image.jpg

Consulter le psy d’un ami ou d’un parent ?

« Quand j’ai été licencié, je suis allé voir le psy de mon ami François, explique Antoine. Quelques mois après, je suis tombé amoureux de Nathalie, une jeune femme que François m’avait présentée. J’en parlais beaucoup lors de mes séances. En bon thérapeute, le psy restait sur sa réserve, mais je sentais bien que cet engouement pour la jeune femme l’agaçait. Un beau jour, François m’a appris qu’il emménageait avec Nathalie. Quel choc. Mon psy, qui recevait toujours François, le savait forcément. psyhologue avait respecté le secret professionnel, mais je me suis senti trahi, ridiculisé. »

L'avis de Sylvie Angel : « Consulter le psy d’un ami présente des avantages certains : ça évite de prospecter et cet ami peut se porter garant des compétences de son thérapeute. Mais le cas d’Antoine illustre bien la position dans laquelle un psy se trouve si deux de ses patients se connaissent : il peut être piégé dans un conflit de loyauté qui menace son devoir de secret professionnel. C’est encore plus délicat quand un psy reçoit séparément deux membres d’une même famille. Si aucune indication de thérapie familiale ou de couple n’a été posée, il doit refuser de le faire. Mais vous pouvez consulter le psy d’un ami ou d’un parent pour un entretien d’évaluation. Selon votre problématique, il vous orientera vers un confrère. »

Comments: 0

Add a New Comment

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License